parfondeval

Parfondeval

Description

Niché au creux d’une vallée étroite traversée par l’ Étincelant, le village est adossé à une falaise de 50 m de haut. Aussi bien les bâtiments que l’impressionnante enceinte de 10 m de haut ont été construits avec des blocs de basalte, donnant au lieu une allure austère. Au sommet de la falaise trône la forteresse qui abritait autrefois la légion impériale. Un réseau de tunnels a été creusé dans la falaise pour relier la forteresse au village.

Personnalités

Le village

Il comprend une soixantaine de maisons longues en basalte avec des toits de chaume à double charpente. Chaque maison est flanquée d’un petit silo à grains. Au centre du village, le temple de Berrud est un petit édifice rectangulaire entouré d’un péristyle, selon l’ancienne mode impériale. Le portail d’entrée est au sud du village ; on y trouve à proximité un grand entrepôt où est stocké le minerai.

La forteresse

La forteresse fut édifiée pour accueillir les 500 hommes de la légion impériale ; depuis le départ de celle-ci, elle semble surdimensionnée par rapport aux effectifs de la milice de Parfondeval. Ses remparts, hauts de 10 m pour 3 m d’épaisseur, forment un carré presque parfait avec une tour à chaque coin. La cour intérieure comprend quatre baraquements allongés et, en son centre, un donjon de 20 m de haut. Des balistes sont placées au sommet des tours et du donjon. Une garnison de vingt miliciens occupe constamment les lieux.

Le port fluvial

C’est en réalité un simple débarcadère en bois pourvu d’attaches pour les embarcations. Il est situé en dehors des enceintes, et une tour de garde en bois a été érigée à proximité. Le jour, une paire de miliciens vérifie les marchandises apportées par les embarcations ; la nuit, une autre équipe occupe la tour de garde.

Les Commerces

Le Bric-à-Brac de Suniva

Suniva approvisionne la ville en biens fabriqués sur place ou provenant de Rivesure : cordes, rations, tentes, etc. Elle s’inquiète beaucoup pour son fils, qui a embrassé la carrière de Sentinelle, et dont elle n’a plus de nouvelles depuis des mois.

La forge de Maître Wildsson

Wildsson est le membre le plus éminent de la petite communauté naine de Parfondeval. C’est aussi le seul forgeron du village, capable de fabriquer rapidement des armes et des armures de grande qualité. Il emploie cinq congénères, qu’il traite avec une sévérité confinant à la cruauté.

L’Auberge du Val

Hildbur et sa femme Elda, tous deux plus en os qu’en chair, tiennent l’auberge du village, qui comporte une chambre commune ainsi que dix chambres. Ils ont la réputation de ne jamais sourire, mais aussi d’être méticuleusement propres et de servir des repas copieux.

parfondeval

La Marche du Septentrion elbj elbj