histoire du septentrion

Histoire de la Marche du Septentrion

Le Septentrion fut découvert par une guilde marchande venue du vaste empire de Nimminætt. Des avant-postes furent fondés le long de l’Étincelant, le principal cours d’eau local, jusqu’au pied des hautes montagnes du nord. Là, les prospecteurs localisèrent de riches gisements d’or, de fer et d’argent, et la guilde décida d’établir à proximité la colonie de Parfondeval, malgré la présence de peuples barbares particulièrement agressifs : nains, orcs, kobolds, gobelins, formiens…

Toutefois, au fil des années, les incursions incessantes des humanoïdes rendirent l’exploitation des mines de plus en plus coûteuse et dangereuse. La guilde finit donc par vendre le territoire à l’empereur. Celui-ci en fit une Marche dirigée par un marquis et stationna une cohorte impériale à Parfondeval pour protéger les mines. Ensuite, il encouragea des colons à créer des villages agricoles le long de l’Étincelant et attribua des terres à de jeunes aventuriers entreprenants. Parfondeval connut alors une grande prospérité, dépassant même le millier d’habitants. Hélas, une succession de guerres civiles, de coups d’états et de conflits au long cours avec de puissants ennemis amena l’empire à délaisser la Marche ; la cohorte fut retirée, et la Route sans Fin, qui avait bruissé pendant si longtemps du roulement des chariots ou du galop des chevaux, devint silencieuse. Pire encore, les rares voyageurs qui empruntaient la route rapportaient qu’une noire magie semblait avoir ravagé les terres plus au sud, et que d’étranges créatures sortaient de ces étendues désolées pour gagner le Septentrion.

Abandonnée à son sort, la Marche dut faire face à l’agitation des tribus humanoïdes ravies de l’aubaine. Elle noua une alliance avec le clan nain de la Mère Montagne et tenta de gagner les bonnes grâces des formiens. Elle alla même jusqu’à abandonner aux elfes la forêt à l’ouest de l’ Étincelant ; en échange, ceux-ci devaient les assister contre les humanoïdes en cas de besoin et monter la garde contre les monstres venus des Terres Gastes.

Aujourd’hui, la situation est critique : une immense armée d’orcs, de gobelins et de trolls assiège les nains, retranchés dans leur Mère Montagne. Les émissaires nains prétendent qu’elle serait dirigée par les Elus de Storn, des géants qui chercheraient à rétablir la primauté de la vieille divinité et qui aurait rallié à leur cause de nombreuses tribus. Après moult tergiversations, le marquis Rodrik s’est résigné à convoquer l’ost féodal et à demander l’aide des elfes. Hélas, ceux-ci ont déjà bien du mal à faire face aux monstres venus des Terres Gastes… En ces temps de crise, les Sentinelles, ces mercenaires officiellement approuvés par le marquis, ont un rôle important à jouer…

histoire du septentrion

La Marche du Septentrion elbj elbj